Cabinet de coaching et formation

Si l’équipe nous était contée

Par magali thoraval 5 juin 2015 dans Collectif
0
1

Plusieurs chemins existent pour travailler avec une équipe, celui des récits qui la traversent en est un. Ces récits que l’on entend sont très souvent liés à la performance, l’efficacité, la réussite, l’autonomie, le leadership, l’intrapreneurship… Ils sont partagés par une grande majorité des personnes et occupent un large espace dans le travail et dans les relations. L’équipe y consacre d’ailleurs beaucoup de temps.

Pourtant, parfois, ces histoires empêchent un collectif d’avancer. Elles peuvent le mettre en échec lors d’un projet, obscurcir sa vision du futur, entamer son énergie et les relations en son sein.

Quelles sont donc ces histoires d’équipe ? Comment influencent-elles une équipe ? Comment peuvent-elles l’aider à se renouveler, à avancer et bâtir ?

 

Les histoires d’équipe

 Prenons appui sur cette équipe qui voulait avant toute chose retrouver de l’efficacité au travail, de la liberté de parole et un souffle nouveau (voir article de février 2015 – http://www.connecteam.fr/ce-que-lequipe-a-a-dire/).

Incroyable équipe car à peine rencontrée, elle racontait d’emblée comment elle s’était créée, développée, fourvoyée et propulsée au plus haut de l’organisation. De nombreux récits s’entremêlaient dans leurs paroles bousculées, enthousiastes et également amères. De passionnants récits dont voici un aperçu :

  • Histoire de réussite: nous avons monté une équipe qui marche bien, visible dans toute l’organisation et maintenant plus que jamais, nous devons maintenir notre réussite.
  • Histoire d’efficacité: nous sommes tous bénévoles dans cette équipe, nous avons par ailleurs des jobs pour lesquels nous sommes rémunérés et évalués. Aussi, nous devons donc être extrêmement efficaces car nous avons très peu de temps à consacrer à cette activité.
  • Histoire de reconnaissance: nous sommes reconnus dans l’organisation, nous apparaissons dans les documents officiels et nous oeuvrons pour un sujet clé dans notre société en particulier et les entreprises en général.

Ces histoires étaient partagées tout ou partie entre les membres de l’équipe et dans l’organisation. Elles fonctionnaient comme un cadre de référence explicite ou implicite dans lequel l’équipe se situait. Leurs actions, leurs idées, leurs paroles étaient à la fois guidées et contraintes par ce cadre.

 

Leurs influences sur l’équipe

Ces histoires avaient envahi une grande partie de l’espace relationnel et collaboratif de l’équipe avec pour conséquence de rendre la communication très difficile, l’organisation du travail inéquitable et d’entamer la dynamique collective.

L’histoire de réussite, par exemple, avait une influence très forte sur l’équipe. Elle avait attiré certains de ses membres principalement parce que, rejoindre cette équipe signifiait rejoindre une histoire de réussite collective et individuelle. Mais elle avait aussi pour effet de créer des tensions dans les relations, voire des enjeux de pouvoir et des doutes quant aux motivations réelles de chacun à travailler dans l’équipe.

L’histoire d’efficacité était également très prégnante. Elle l’était d’autant plus qu’elle trouvait un écho fantastique avec le reste de l’entreprise qui, du coup, l’alimentait de son côté. Cette histoire avait pour effet de réduire le temps collectif de travail et de laisser une place infime aux relations, à la communication et à la possibilité de développer une nouvelle histoire commune, celle d’un nouveau souffle tant désiré.

L’équipe puisait dans ces récits des éléments importants pour son travail : la responsabilité, l’autonomie, la légèreté, la rapidité d’action,…Mais dans le même temps, ces histoires entravaient sa capacité à repenser son futur et à se réinventer au quotidien.

Il était devenu très compliqué pour l’équipe de se parler librement et inenvisageable de prendre du temps. Les mots étaient pesés, suspects et les sujets clés tabous. Les réunions étaient expédiées, voire annulées ou manquées. Dans de telles conditions, impossible de conduire des échanges de qualité et constructifs, de mener des bilans des actions ou du fonctionnement de l’équipe et de bâtir le futur.

 

Revisiter les histoires pour bâtir

Pour autant, ces histoires étaient précieuses dans la mesure où elles indiquaient ce que le collectif « devait faire » et ce vers quoi il devait d’aligner. C’était précisément à cet endroit qu’il était opportun de l’interroger afin de découvrir si « Ce qui devait être fait » était tenable et véritablement bénéfique. Prendre cette direction de travail donnait l’occasion d’entendre l’équipe raconter d’autres histoires plus en lien avec ce qu’elle préférait vivre.

Nous voulions donc en savoir plus, et en particulier au sujet de l’histoire de réussite dans ce collectif : « comment l’histoire avait-elle commencé », « comment agissait-elle sur le collectif ? », « Qu’est-ce qu’elle racontait ? »…Nous étions des journalistes curieux et investiguant un sujet brûlant.

Lorsque nous avons demandé si cette histoire de réussite fonctionnait à tous les coups, si l’équipe y trouvait ce qu’elle était venue chercher, la réponse a été « Non ». Carrière réussie, aventure personnelle, épanouissement professionnel et personnel, reconnaissance n’étaient pas forcément au rendez-vous alors que ces éléments étaient supposés faire partie de l’histoire de réussite.

Dans le même temps, l’équipe reconnaissait fournir d’incroyables efforts pour répondre à cette histoire. L’équipe n’était plus en accord avec cela. Tout compte fait, ces efforts l’éloignaient de ce qui était important pour elle: l’aventure, la liberté, le plaisir, la créativité, la spontanéité, du temps pour entreprendre et le dialogue.

Une fois cela mis à jour, l’équipe a été capable de décider d’elle-même ce qu’elle souhaitait changer dans ses engagements et ses modes de fonctionnement. Elle était prête à cela. A cette histoire de réussite qui ne lui permettait plus d’avancer, elle préférait en une autre, une où elle retrouvait ce qui était précieux pour elle et qui lui permettait véritablement de se renouveler.

Avoir emprunté ce chemin des récits a conduit l’équipe à envisager de nouvelles façons de travailler, de s’organiser, de retrouver souffle et l’énergie et de reprendre l’initiative. …

 

Les histoires que nous nous racontons ou qui nous sont chuchotées influence nos vies. Elles s’incarnent dans nos actions, nos idées et nos choix. Les discerner, prendre du recul vis à vis d’elles, mieux comprendre en quoi elles nous conviennent ou pas, savoir faire le tri dans ce qu’elles racontent en fonction de nos préférences est une porte d’entrée inhabituelle et riche. Elle aident à frayer un chemin ou devient possible de découvrir et mobiliser de nouvelles ressources, compétences et possibilités.

About the Author

magali thoravalView all posts by magali thoraval

0 Commentaire

Add comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>