Cabinet de coaching et formation

De l’Incertitude à l’Assertitude

Par magali thoraval 7 mars 2017 dans Collectif
0
4

Lors de notre dernière newsletter (décembre 2016 « 12 dans la tempête »), nous évoquions une intervention auprès de 12 personnes; 12 face à un changement d’organisation dont ils ne voulaient pas et avec lequel il leur fallait pourtant composer.

Notre travail de coachs avait été de les aider à :

  • Prendre de la distance notamment en abordant les questions des doutes, des inquiétudes et des non-dits liés à ce changement.
  • Mieux vivre la situation, trouver des repères, consolider leur assise professionnelle et se projeter en explorant les ressources individuelles et collectives.

Quels ont été les effets immédiats de cette intervention ?

D’abord, un effet de cohésion : les 12 se sentaient isolés, ils avaient perdu la connexion avec leur organisation, les valeurs qu’ils partageaient avec elle et leurs collègues. Chacun a pu parler de sa situation, de ses envies et de ses difficultés. Cela a retissé des liens entre les 12, car chacun pouvait se reconnaître dans ce que les autres disaient. Et l’on a pu entendre « c’est incroyable de constater combien nous avons en commun ».

Ce travail d’écoute mutuelle et de partage a eu comme vertu d’offrir de la place à l’autre, de le reconnaître, de vivre des émotions ensemble et de resserrer des liens entre eux plus solidement. Tous sont repartis en constatant : « j’ai envie de poursuivre l’aventure, j’ai confiance dans notre collectif et notre capacité à aller dans cette nouvelle organisation.»

Ensuite un effet de régulation : les 12 manquaient d’informations sur la nouvelle organisation et comment elle allait impacter leurs façons de travailler. Inévitablement, cela augmentait leurs inquiétudes, leurs doutes et leurs peurs qui étaient amplifiées par le phénomène de rumeurs, de non-dits et de désinformation. L’urgence était de libérer la parole, d’oser formuler les peurs, les inquiétudes et les fragilités. Dès lors que cela a été nommé et accueilli, les participant ont pu échanger, apporter de la contradiction dans ce qui se disait et formuler de nouvelles questions. Beaucoup d’entre-deux finalement avaient des éléments et des éclairages à apporter au groupe, ce qui a entrainé un double effet : prendre de la distance vis à vis des changements annoncés et commencer à retrouver une capacité d’agir.

Puis un effet de mobilisation : lorsque nous avons démarré le travail avec les 12, ils nous semblaient quasi-figés par ce changement, perdus et dans une attente non nommée. Avoir été capables de tisser des liens, d’identifier des valeurs communes, des espoirs, des compétences et des talents leur a rappelé qu’ils avaient des ressources sur lesquelles s’appuyer et qu’ils pouvaient agir plutôt que subir.

Dès lors, ils ont été en mesure d’explorer plus largement ces ressources – qu’elles soient internes ou externes. Ils ont abouti à la conclusion qu’ils pouvaient s’engager en se sentant plus solides et confiants.

Enfin un effet de co-opération : pendant cet accompagnement, ils ont co-opérés (en binôme, en sous-groupe mais aussi collectivement), ont également imaginé poursuivre des actions communes et redécouvert la richesse du lien pour échapper à l’isolement dans lequel ils se trouvaient. Un des participants dira d’ailleurs « je vais proposer à mon manager de monter une réunion pour faire le point chaque semaine sur la situation.»

Et bien sur, ce temps d’accompagnement a fait apparaître de nouvelles pistes individuelles, des possibles ouvrant à nouveau l’horizon des participants : « J’ai toujours eu envie d’aller discuter avec le service X, pour mieux comprendre comment il fonctionne car je n’ai pas envie d’être mise devant le fait accompli quand on travaillera directement avec eux avec la nouvelle organisation. »

Cette intervention, qui a duré quelques mois, a été pour nous une incroyable occasion d’observer un collectif apprivoiser ses inquiétudes et ses doutes, de le voir accueillir l’incertitude, de grandir et de se sentir plus solide professionnellement car en lien avec ses compétences et ses espoirs.

L’incertitude s’est transformée pour eux en « Assertitude », où il est question de prendre en main ce qui peut l’être, développer le lien et trouver sa place dans un environnement changeant.

Article co-écrit par Philippe Martin et Magali Thoraval

About the Author

magali thoravalView all posts by magali thoraval

0 Commentaire

Add comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>