Cabinet de coaching et formation

Deux histoires d’espoir

Par magali thoraval 14 janvier 2021 dans Puissance individuelle
0
0

Laurent n’a pas été choisi comme Directeur R&D. Ingénieur d’une grande école, il a 10 ans d’ancienneté dans son entreprise et briguait ce poste depuis longtemps. Il est effondré, en colère et persuadé qu’une telle opportunité ne se représentera pas de sitôt. Il a partagé tout cela avec son manager direct qui lui a proposé de faire un coaching pour lui permettre de mieux comprendre ce qui empêché cette promotion, mais aussi d’accepter la situation et de réfléchir à de nouvelles options professionnelles.

En séance, Laurent revient sur ses espoirs de jeunesse : « être inventeur c’était un rêve de gosse, comme Géo Trouvetou dans Picsou ». Lors des coachings de carrière, nous interrogeons les espoirs passés, présents et futurs du client de sorte qu’il puisse s’appuyer sur ces précieuses ressources pour prendre du recul et se projeter à nouveau dans le futur.

Laurent croit qu’il n’a pas eu le poste car il n’était pas assez compétent et manquait de bons sponsors. Que signifie pour lui « avoir les bons sponsors » ?. « c’est avoir des gens qui croient en vous et en qui vous croyez ». Laurent réalise que « fonctionner comme des partenaires » avec ses interlocuteurs est un élément très important pour lui. Cela fait partie des choses qui le motivent et dans lesquelles il croit. En explorant son parcours plus en amont, il note que « penser le futur avec les autres » et « sortir des sentiers battus » ont toujours été des valeurs essentielles.  Plus Laurent identifie ses espoirs, ses envies et ses valeurs dans les différents endroits de sa vie et à divers moments, plus il prend de l’assurance et repère ce qu’il apprécie et le motive dans le travail. La liste des compétences que Laurent se reconnait s’allonge au fil de la séance : « faire advenir », « construire et réussir ensemble », « créer l’inattendu ». Laurent reprend confiance en lui, son désespoir s’est éloigné peu à peu. Il commence à visualiser un futur qui lui conviendrait vraiment.

Pour Laurent, ce travail a abouti à identifier d’autres pistes professionnelles au sein de son entreprise actuelle dont il s’est finalement aperçu que les valeurs ont toujours du sens pour lui. En l’occurrence, deux options sont apparues. La première : travailler à repérer et à structurer de nouveaux business. La seconde : prendre en charge l’intégration d’une petite entreprise venant d’être rachetée par son groupe.

Cette démarche d’accompagnement fonctionne également avec une équipe : repérer les envies, les motivations, les rêves de chacun est un moyen de construire un socle identitaire sur lequel le collectif peut s’appuyer pour avancer de nouveau. Par exemple, lorsqu’une équipe est ébranlée, dans l’impasse, ce travail de repérage des espoirs est très productif. Il permet d’améliorer sa confiance en elle et sa capacité d’initiative pour se réorganiser, lancer de nouveaux projets, ajuster ses règles de fonctionnement…

L’équipe d’Hervé, DRH, a été très sollicitée depuis la crise du coronavirus de mars dernier. Elle a l’impression de gérer uniquement les urgences, les questions affolées des managers et des collaborateurs et de courir après le temps. L’équipe partage un sentiment d’épuisement et découragement, voire de désespoir “notre travail n’a plus de sens et c’est un cercle vicieux, on n’arrivera jamais à se poser pour prendre de la hauteur”.

Lors de l’accompagnement d’équipe, les coachs font émerger les motivations initiales de chacun lors de son arrivée dans cette équipe, dans ce métier. On entend « trouver ma place », “grandir encore”, « développer les compétences singulières », « donner les moyens d’aller plus loin », « ne pas me donner de limite », « créer une organisation humaine et juste », « valoriser la compétence avant tout ». Les collègues, en effet miroir, témoignent de la façon dont ils voient se déployer au quotidien les espoirs et désirs que la personne vient d’évoquer. Ce feedback nourrissant est orchestré comme une cérémonie de reconnaissance collective générant de l’énergie, de l’enthousiasme et le besoin de s’attarder sur ce socle singulier fait de leurs points communs et différences.

Ce temps de ressourcement a permis à l’équipe de recharger les batteries. De nouveaux projets émergent, chacun ayant envie de mener une initiative qui lui tient à coeur malgré le contexte covid qui n’en finit pas de durer. Et vous, quand avez-vous pris le temps de vous remémorer vos espoirs et rêves d’avant pour les faire revivre aujourd’hui?

Article co-écrit par Chloé Ascencio et Magali Thoraval

About the Author

magali thoravalView all posts by magali thoraval

0 Commentaire

Add comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>